bas de page
 

Dispositif de formation continue à distance
au profit des enseignants de
l'Éducation Physique et Sportive :
les premiers constats

Nezha Zahir, Mohamed Farid Dadouchi
 

Résumé
Le travail de recherche que nous avons mené se propose de traiter la problématique de la formation continue des enseignants de l'Éducation Physique et Sportive (EPS).

Partant d'une analyse de la situation de la formation continue dans le domaine du sport scolaire, nous avons remarqué que le système de formation actuel ne peut pas répondre aux défis posés par l'évolution perpétuelle que connaît le domaine du sport. Et par conséquent satisfaire les besoins d'une population large comme celle des enseignants de l'EPS (environ 8 000 enseignants).

Nous avons donc estimé que la formation à distance (FAD) est l'outil le mieux adapté pour répondre à ces besoins. Il est également la réponse aux orientations du Ministère en termes de sécurisation du temps scolaire, de renforcement de la décentralisation et d'optimisation des dépenses.

C'est dans ce contexte que nous avons mis en place un dispositif de formation continue à distance au profit des enseignants de l'EPS au Maroc portant sur les sports collectifs en entraînement et arbitrage.

Cette recherche se limite à étudier la formation continue à distance des enseignants de l'EPS en matière du sport scolaire et ne touche pas les aspects relatifs à l'enseignement de l'EPS, sachant que ces mêmes enseignants assurent les séances et les activités du sport scolaire.

Nous allons aborder, dans un premier temps, le contexte général, l'ancrage théorique et la méthodologie adoptée pour mener à bien cette étude expérimentale, et dans un deuxième temps nous exposerons les résultats préliminaires de cette étude.

Le bilan de la formation nous a permis de confirmer notre hypothèse de départ selon laquelle la formation à distance constitue une réponse adéquate à la problématique de la formation continue des enseignants de l'EPS et une alternative avantageuse en termes de coûts, d'économie de temps et d'énergie que ce soit pour l'institution ou pour les enseignants.

Nous avons enregistré un taux d'abandon au départ de 17 %, et un taux de réussite très satisfaisant de l'ordre de 85 %.

Introduction

   Aujourd'hui, le monde connaît des transformations profondes liées à l'émergence de la société de l'information et du savoir, et dans laquelle l'acquisition et la diffusion des connaissances prennent une importance capitale. L'insertion dans cette société repose en grande partie sur la généralisation de l'usage des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans tous les secteurs notamment ceux de l'éducation et de la formation.

   Dans le domaine de l'enseignement, ces technologies jouent un rôle fondamental dans le transfert du savoir et des connaissances et sont susceptibles d'apporter de nouvelles méthodes éducatives. En effet, elles ouvrent la voie à des possibilités d'apprentissage plus vastes qui ne sont pas tributaires de l'espace et du temps, et sont considérées comme un moyen permettant de compléter les systèmes éducatifs traditionnels et de les renforcer pour les rendre à même de répondre aux différents besoins d'apprentissage et de formation des sociétés (Unesco, 2004).

   Le monde assiste actuellement à une réelle montée en puissance des formations à distance via Internet.

   La formation à distance est définie comme un dispositif de formation qui se base sur les atouts de l'Internet afin de répondre aux besoins des individus ou des groupes en leur offrant des contenus pédagogiques, tout en favorisant leur communication et leur travail collaboratif indépendamment du temps et de l'espace.

   Le Département de l'Éducation nationale accorde une importance accrue à ce genre de formations. Dans cette optique, il a mis en place plusieurs projets qui reposent sur ces nouvelles technologies et qui visent le développement des compétences professionnelles de ses ressources humaines.

   Par ailleurs, le sport scolaire fait partie intégrante du système éducatif, favorise la santé et l'épanouissement de l'élève et constitue un formidable outil d'éducation et de détection des talents sportifs. Cependant, les enseignants de cette matière ont peu bénéficié de l'apport des TIC en matière de formation continue malgré les efforts déployés.

   C'est dans cette perspective, que nous avons conçu et réalisé un dispositif de formation continue à distance en faveur de ces enseignants.

   L'objectif de cet article est de montrer comment la formation à distance pourrait relever le défi de la formation continue et contribuer à l'innovation des pratiques pédagogiques surtout dans un domaine qui nécessite absolument une alternance entre la théorie et la pratique comme celui du sport scolaire.

   Nous allons aborder, dans un premier temps, le contexte général, l'ancrage théorique et la méthodologie adoptée pour mener à bien cette étude expérimentale et, dans un deuxième temps, nous présenterons brièvement les principes de base qui animent notre projet ainsi que les résultats préliminaires de cette étude.

Un contexte favorable aux innovations pédagogiques

   Il est désormais admis que la maîtrise des technologies de l'information et de la communication (TIC) favorise l'insertion dans la société de l'information et du savoir. Un potentiel humain bien formé est par conséquent un élément indispensable pour la réussite de cette insertion.

   Les TIC offrent des possibilités nouvelles d'élargir les savoirs, de stimuler la croissance économique et de donner aux individus les moyens de développer leurs compétences professionnelles.

   Conscient de cette réalité, et à l'instar d'autres pays, le Maroc a adopté depuis 1996 de multiples stratégies numériques : le plan quinquennal 1999-2003, le Programme national d'administration électronique Idarati lancé en 2003, e-Maroc 2010 couvrant la période 2005-2010 et la stratégie Maroc Numeric2013 s'étalant sur la période 2009-2013.

   Par ailleurs, la promotion et l'usage des TIC dans le secteur de l'éducation sont par conséquent la base de succès de n'importe quel projet de développement économique, social et culturel.

   C'est dans ce contexte que la Charte Nationale d'Éducation et de Formation stipule dans le levier 10 (Commission Spéciale d'Éducation et de Formation, 1999) que les TIC doivent être investies en tant que voies de l'avenir et, à tout le moins, doivent être mises à profit immédiatement pour parer, autant que possible, aux difficultés d'enseignement ou de formation continue des enseignants, liées à l'éloignement ou à l'enclavement des apprenants cibles.

   De même, la vision stratégique 2015-2030 (Conseil Supérieur de l'Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique, 2016) considère dans le levier 20 que les TIC constituent un pilier pour l'adhésion effective à l'économie et à la société du savoir.

   À la lumière de ces orientations stratégiques, le Maroc s'est engagé dans une profonde réforme de son système éducatif en se basant sur les potentialités des TIC.

   En effet, le Département de l'Éducation nationale a mis en oeuvre un ensemble de projets de généralisation des TIC aussi bien pour améliorer la qualité de l'enseignement et de la formation que pour moderniser son système d'information et de communication.

   « Génie » projet de grande envergure qui a été lancé en 2006 avait pour objectif l'intégration rapide et efficace des NTIC dans l'enseignement ; il visait à court terme l'amélioration de la qualité de l'enseignement, le renouvellement des curricula et la cohérence avec les pratiques et orientations internationales en vigueur et, à long terme, la réduction de la fracture numérique et l'instauration d'une société de l'information et du savoir.

   Il ne s'est pas contenté de la seule politique d'équipement des établissements scolaires en matériel informatique mais a intégré également d'autres aspects tels que la formation et le développement de contenus, les mécanismes de financement et coopération avec les partenaires et les actions de sensibilisation.

   Dès lors, ce projet a connu plusieurs réajustements et a permis d'intégrer d'autres volets tels que le pilotage du programme, le développement des usages des TICE et la conduite du changement.

   Actuellement, et conformément aux recommandations de la Vision Stratégique 2015 - 2030, le ministère oeuvre à l'actualisation de la stratégie TICE en faisant de l'intégration optimale des TIC dans les domaines de l'enseignement et de la formation une condition sine qua non pour renouveler les rôles de l'école.

   Ainsi, le projet intégré n° 12 consacré au développement de l'usage des TICE a pour objectifs généraux de faciliter l'intégration effective dans l'économie et la société du savoir et d'assurer la formation tout au long de la vie, tout en veillant au développement des compétences des différents intervenants en matière de TIC et en mettant en place des ressources numériques adaptées aux curricula et aux programmes scolaires.

   Partant du fait que la réussite de la réforme du système éducatif nécessite l'acquisition de connaissances nouvelles, le développement de compétences diversifiées et la maîtrise de pratiques nouvelles, le Département de l'Éducation nationale a fait de la formation à distance un choix stratégique pour la formation continue de son personnel. Ainsi, plusieurs projets ont vu le jour, notamment le projet TVI (télévision interactive), Collab [1], e-takwine [2], ComPracTICE [3], MOOC GenieTICE [4].

Problématique de la formation continue des enseignants de l'EPS

   Partant d'une analyse SWOT [5] (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) du contexte interne et externe de la formation continue dans le domaine du sport scolaire que nous avons réalisée, nous avons constaté que le système de formation initiale actuel et les quelques actions de formation continue menées au niveau central, régional et provincial ne peuvent répondre aux besoins importants et pressants en formation continue exprimés ou ressentis par les enseignants de l'EPS.

   Ajoutons à cela le faible taux d'encadrement et de contrôle pédagogiques assurés par les inspecteurs vu leur nombre réduit (50 en avril 2017) par rapport à celui des enseignants de l'EPS (aux environs de 8 000 en 2017).

   En effet, pour répondre favorablement aux défis posés par l'évolution perpétuelle que connaît le domaine du sport, satisfaire les besoins d'une population large comme celle des enseignants de l'EPS et favoriser un partage de connaissances et un échange d'expériences, il s'avère que la formation à distance (FAD) est l'outil le mieux adapté pour répondre à ces besoins. C'est la réponse également aux orientations du Ministère en termes de sécurisation du temps scolaire, de renforcement de la décentralisation et d'optimisation des dépenses.

   Nous supposons donc que la formation à distance constitue une réponse adéquate à la problématique de la formation continue des enseignants de l'EPS et une alternative avantageuse en termes de coûts, d'économie de temps et d'énergie que ce soit pour l'institution ou pour les enseignants.

C'est quoi la formation à distance ?

   Désigné sous différents noms tels que : e-learning, apprentissage en ligne, formation ouverte et à distance, enseignement à distance ou encore télé-enseignement, le terme formation à distance peut être perçu comme un dispositif de formation qui se base sur les atouts de l'Internet afin de répondre aux besoins des individus ou des groupes en leur offrant des contenus pédagogiques tout en favorisant leur communication et leur travail collaboratif indépendamment du temps et de l'espace.

   A. Jézégou (2010) le définit comme un ensemble d'environnements éducatifs qui permettent de relever un double défi. D'une part, ils permettent d'apprivoiser la distance du moins spatio-temporelle, grâce à l'utilisation de modes de communication synchrones et asynchrones supportés par des outils web le plus souvent intégrés à des plates-formes pédagogiques dédiées. D'autre part, ils offrent la possibilité de véhiculer des interactions sociales entre les différents acteurs de ces environnements.

   L'essor qu'à connu la formation à distance est dû essentiellement aux avantages qu'elle permet. Selon S. A. Benraouane (2011), ces avantages pivotent autour de quatre principes, à savoir : flexibilité, déploiement, accessibilité et maîtrise des coûts de formation. Ainsi la formation à distance :

  • facilite l'accès au savoir, à la connaissance, aux ressources multimédia et logiciels didactiques qui existent sur Internet ;
  • fournit une flexibilité aux apprenants qui désormais peuvent choisir le temps et le lieu de leur apprentissage, ainsi que le rythme et la cadence de leur progrès ;
  • permet le déploiement rapide des stratégies de formation dans les entreprises multinationales et permet aux petites et moyennes entreprises de mettre en place des stratégies de formation ciblées ;
  • réduit le coût de formation et permet à l'État de prendre en charge les besoins éducatifs des populations éloignées des centres urbains. Ces populations se trouvent souvent exclues du système de l'éducation nationale et ce compte tenu des coûts requis par l'enseignement en présentiel. En effet, la formation à distance supprime les frais de transport et d'hébergement des formés, ainsi réduit-elle les frais d'encadrement des formateurs, les pertes de temps de travail grâce à la diminution du temps requis pour l'apprentissage et les pertes de productivité en rendant accessible la formation sur les lieux de travail.
  • Enfin, et pour les salariés en quête de formation tout au long de la vie, l'e-learning est un moyen qui leur permet de perfectionner leur niveau de compétences techniques et managériales.

Ancrage théorique et cadre méthodologique

   La qualité d'un projet de formation à distance dépend essentiellement de l'approche pédagogique adoptée et des contenus mis en place qui répondent à des objectifs et à des besoins bien précis.

   Dans le cadre de l'ingénierie pédagogique, la conception d'une activité pédagogique de formation à distance nécessite la modélisation des connaissances à enseigner et la planification des activités liées à l'apprentissage ; elle fait appel également à un champ interdisciplinaire plus vaste qui nécessite des compétences en pédagogie, psychologie, technologie, management des ressources humaines, andragogie, communication... et exige des moyens pédagogiques interactifs.

   Pour mener à bien notre recherche, nous avons essayé de prendre en considération tous ces facteurs. Nous nous sommes inscrits également dans le cadre du courant socio-constructiviste. Le choix de ce modèle nous semble logique pour plusieurs raisons :

  • c'est un modèle qui se base sur la construction du savoir par l'échange et la collaboration entre les apprenants ;
  • selon ce modèle de pensée, la finalité de l'activité pédagogique est de favoriser toutes les conditions susceptibles d'aider l'apprenant à construire sa propre connaissance ;
  • l'enseignement-apprentissage est considéré comme un processus dynamique et complexe en interaction influencé par plusieurs variables.

   D'après A. N. Perret-Clermont (2000) l'interaction avec des pairs et des experts permet de confronter les schémas cognitifs que l'on a ainsi construit, ce qui développe l'argumentation et la verbalisation et est propice au développement d'une plus grande conscience de ses propres schémas mentaux et de leurs limites.

   Selon cet auteur, le social est considéré non seulement comme facteur susceptible d'affecter le développement mais aussi comme lieu de l'inscription même des actes cognitifs.

   Du point de vue méthodologique, nous tendons plus vers une recherche expérimentale. En effet, selon M. Grobois (2007), la démarche expérimentale peut se définir comme une approche construite autour des étapes suivantes :

  • Un questionnement.
  • Un problème à résoudre.
  • La formulation d'une hypothèse (à partir de références théoriques).
  • La mise à l'épreuve de l'hypothèse. Après avoir planifié les données à recueillir, ainsi que la mise en place des procédures et du suivi, les résultats sont relevés, analysés, interprétés. On compare alors les résultats attendus et les résultats observés, c'est-à-dire que l'on confronte les résultats expérimentaux aux hypothèses émises.
  • Une vérification qui permet la validation.
  • Une généralisation (en veillant à ce qu'elle ne dépasse pas les interprétations possibles). En fonction des résultats constatés, on élabore une relation abstraite, pour aboutir à une explication, voire à des modèles explicatifs ou à des apports théoriques.

   Par ailleurs, pour réaliser notre dispositif de recherche nous avons adopté le modèle classique d'ingénierie pédagogique ADDIE [6] qui est largement utilisé pour la gestion des projets e-learning. Cette méthode est structurée en cinq étapes :

1. Analyse et définition des objectifs.
2. Design (ou conception).
3. Développement (ou réalisation).
4. Implémentation.
5. Évaluation.

   Nous avons retenu ce modèle car il est simple à appréhender et à appliquer. Il priorise davantage l'aspect pédagogique et comprend des opérations qui se succèdent dans le temps mais qui permettent des interrelations, des retours et des réajustements.

   Par ailleurs, pour réaliser le dispositif de formation à distance nous avons sollicité la Direction de la Promotion du Sport Scolaire et la Fédération Royale Marocaine du Sport Scolaire ainsi que le Centre National de l'Innovation Pédagogique et de l'Expérimentation qui ont bien voulu nous accompagner et nous soutenir dans toutes les étapes du Projet.

Objectifs du dispositif de formation et public cible

   Partant de l'analyse du système de formation continue et de l'étude des besoins des enseignants nous avons défini les priorités en termes de formation continue.

   Nous avons ainsi opté pour les sports collectifs (football, basket-ball, volley-ball, hand-ball et rugby) en entraînement et arbitrage pour cette première expérience.

   Notre dispositif de formation s'adresse aux enseignants de l'Éducation Physique et Sportive de l'Enseignement secondaire collégial et qualifiant de toutes les Académies Régionales de l'Éducation et de la Formation (AREF) et devrait contribuer à :

  • Répondre aux besoins diversifiés et croissants en formation continue de ces enseignants.
  • Développer leurs compétences professionnelles dans l'activité physique et sportive (APS) choisie.
  • Améliorer la qualité de l'organisation des championnats sportifs scolaires.
  • Développer le travail collaboratif et le partage d'information à distance en utilisant les technologies de l'information et de la communication.
  • Promouvoir le sport scolaire et national.
  • Promouvoir l'usage des technologies de l'information et de la communication dans le domaine de la formation continue.
  • Sécuriser le temps scolaire.
  • Surmonter les contraintes spatio-temporelles et organisationnelles liées à la formation continue.
  • Réduire le coût à sa plus simple expression.

   L'échantillon que nous avons retenu pour ce projet pilote est composé de 343 enseignants pour l'ensemble des cinq sports qui représentent toutes les AREF. Le choix des candidats à cette formation est fait sur la base des propositions des Directions Provinciales.

   Les critères de sélection reposent sur ce qui suit :

  • Le candidat doit avoir un intérêt pour la formation.
  • La représentativité des différentes AREF.
  • Le candidat doit être un enseignant de l'EPS oeuvrant dans le cycle de l'enseignement secondaire collégial ou qualifiant.
  • Il doit être actif dans le domaine du sport scolaire et dispose d'un projet sportif.
  • Il maîtrise l'outil informatique et bureautique.
  • Il dispose d'un ordinateur et d'une connexion Internet pour pouvoir suivre la formation à distance...

Le contenu de formation

   Nous avons opté pour un contenu qui est au service de l'apprentissage collaboratif. Pour ce, nous avons préconisé trois types d'activités :

  1. Des activités à caractère pédagogique qui comprennent les cours, la foire aux questions, les différentes ressources qui complètent le cours (vidéos, images, documents pdf, des ressources en ligne...).
  2. Des activités de communication et de collaboration qui intègrent le forum de discussion, le chat, l'agenda et le courrier électronique, ces activités ayant pour objectifs de briser le sentiment d'isolement chez les bénéficiaires et de favoriser les interactions entre pairs.
  3. Des activités d'évaluation qui incluent des tests d'auto-évaluation à la fin de chaque module, un test d'évaluation finale et un questionnaire d'évaluation de la formation.


Figure 1 : Structure du contenu de formation.

   Le dispositif de formation que nous avons développé concerne cinq activités physiques et sportives (APS) à savoir : football, volley-ball, basket-ball, hand-ball et rugby.

   Durant toutes les phases de développement de ce contenu de formation, nous avons veillé à la transversalité interdisciplinaire et à la normalisation de la présentation pour les sports en question.

   Nous avons adopté une approche participative qui implique les différents acteurs du sport national. Notre souci majeur était d'ouvrir des perspectives de développement professionnel pour nos enseignants en intégrant cette formation dans le processus de certification des acquis adopté par les fédérations concernées. En effet, plusieurs réunions de partage, d'échange et de coordination ont été organisées par le Ministère de l'Éducation nationale avec la participation du Ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité National Olympique Marocain, des fédérations concernées et des inspecteurs de l'EPS.

   Des comités de rédaction ont été constitués qui regroupaient 20 experts [7] dans les cinq sports en question. Ces comités ont organisé, à leur tour, plusieurs ateliers de travail, de partage et de validation des contenus.

Architecture du cours

   Chaque APS se subdivise en deux domaines : entraînement et arbitrage.

   L'entraînement est composé de cinq modules. Chaque module est subdivisé en des unités.

   L'arbitrage est composé de 4 modules et chaque module contient des unités.


Figure 2 : Architecture du cours.

   Les compétences visées par cette formation dans le domaine de l'arbitrage consistent à :

  • Connaître l'ensemble des règles de conduite et les moyens de communication d'un arbitre performant pour conduire et mener un match à bon escient.
  • S'approprier des savoirs en matière de règles du jeu pour décider conformément au règlement officiel en vigueur.
  • Savoir se placer et se déplacer sur l'aire du jeu afin d'identifier les informations pertinentes et de communiquer la décision par des gestes conventionnels appropriés.
  • Acquérir des savoirs administratifs inhérents au bon fonctionnement des officiels de table.

   Quant au domaine de l'entraînement, les compétences visées sont :

  • Connaître les fondamentaux d'entraînement pour concevoir, planifier et gérer des séquences d'entraînement.
  • Connaître les facteurs et les variables relatifs à l'activité physique et sportive choisie, au joueur et au contexte nécessaires à l'entraînement.
  • Acquérir les principes fondamentaux de l'entraînement en vue d'élaborer des contenus d'entraînement sur le plan physique, technico-tactique et mental.
  • Connaître les différents systèmes en attaque et en défense et leur fonctionnement.
  • Savoir planifier et périodiser son acte d'entraînement dans le temps et l'espace.

Le tutorat

   Dans un environnement de formation en ligne nous ne pouvons négliger les rôles d'accompagnement et d'encadrement assurés par les tuteurs.

   Le tuteur, appelé aussi animateur, est le responsable du processus d'assistance et de la conduite pédagogique dans la classe virtuelle. Il gère la dynamique sociale du groupe d'apprenants en veillant à la réalisation des objectifs collectifs et individuels de chacun.

   Pour M. Favier, M. Kalika et J. Trahand (2004) un e-tuteur doit avoir :

  • Des qualités relationnelles importantes.
  • De la rigueur dans la transmission de contenus.
  • Une capacité d'entraînement.
  • Et une réactivité aux diverses sollicitations.

   De surcroît, V. Caraguel (2016) souligne dans sa thèse que les rôles du tuteur dans un environnement d'apprentissage en ligne dépassent de loin les simples tâches d'accompagnement des apprenants, de planification du parcours d'apprentissage et d'évaluation des stratégies d'apprentissage. Le tuteur est appelé a éviter l'émergence d'un sentiment de solitude chez l'apprenant. Il joue également le rôle de knowledge manager. De par l'accompagnement qu'il effectue dans un environnement de e-learning, le tuteur facilite la construction des connaissances et génère une dynamique de groupe favorisant ainsi les interactions fructueuses entre les apprenants.

   Dans notre cas, le tutorat est assuré par 9 enseignants formateurs experts dans les disciplines proposées, à raison d'un tuteur par activité physique et sportive (APS) et par domaine sportif (arbitrage ou entraînement). Ces tuteurs ont été choisis parmi les experts qui ont développé les contenus et qui ont manifesté leur volonté de mener cette expérience vu leur connaissance du contenu et vu leur expérience en matière de formation, d'encadrement et d'expertise reconnue en entraînement et arbitrage.

   Le rôle de ces tuteurs consiste à réajuster les discussions synchrones et asynchrones afin d'encadrer et d'orienter les apprenants. Ils interviennent également pour évaluer leurs activités (tests, participation...), les motiver et les soutenir dans leur parcours d'apprentissage.

Choix de la plate-forme

   Notre souci majeur était de choisir une plate-forme à la croisée des choix pédagogiques, techniques et organisationnels et, dans ce cadre, nous avons retenu la plate-forme de formation à distance du Ministère « Collab ». Plusieurs raisons justifient ce choix. D'abord parce que c'est une plate-forme adressée au personnel de l'enseignement et qui a donné satisfaction auprès de la communauté éducative. En effet, ce dispositif est devenu un vrai vecteur de développement de la formation continue avec un public de plus en plus large et des cours de plus en plus diversifiés, assurant ainsi une égalité des chances d'accès à la formation et une occasion d'améliorer la qualité de l'enseignement.

   Ensuite, parce que derrière « Collab » il y a une équipe dynamique qui était prête à nous assister et à nous accompagner durant toutes les étapes du projet.

   Et enfin parce que Collab utilise le logiciel libre Moodle [8]. Ce qui répond à notre besoin d'un outil qui permette une pédagogie ouverte, participative, basée sur les échanges et la formation entre les pairs.

   Leader des plates-formes LMS (Learning Management System), Moodle est une solution efficace et économique et très célèbre dans le domaine d'éducation et de formation, avec 100 163 785 utilisateurs à travers le monde [9]. Moodle est basé sur les concepts de « formation socio-constructiviste » et dispose d'une documentation très abondante et d'une communauté très large d'utilisateurs qui veille au développement pédagogique et technique de la plate-forme.

   Moodle intègre des fonctionnalités et activités d'apprentissage qui permettent aux différents intervenants de communiquer entre eux, de déposer des ressources (fichiers textes, vidéos, images...) et de proposer des activités pour évaluer les connaissances des apprenants ou pour favoriser le travail collaboratif.

     
Figure 3 : des captures d'écran du dispositif de formation sur « collab ».

Le scénario pédagogique

   La formation à distance implique une anticipation sur les actions d'enseignement-apprentissage qui se traduit en des moments clés : une planification rigoureuse de la formation, une conception des activités d'apprentissage et une définition des modalités d'intervention des enseignants impliqués dans le processus de formation. L'organisation de l'ensemble de ces actions en fonction des objectifs bien définis fait référence à ce qu'on appelle « scénario pédagogique ».

   Un scénario pédagogique (Lando, 2004) est le déroulement d'une activité d'apprentissage, définition des objectifs, planification des tâches, description des tâches des apprenants et modalités d'évaluation.

   Comme nous l'avons signalé dans l'ancrage théorique, pour la conception de notre scénario pédagogique nous nous sommes imprégnés du modèle constructiviste qui considère que les connaissances sont construites par l'individu, avec une interaction avec son environnement pour une compréhension partagée du monde. De ce fait, l'apprenant aura à développer progressivement ses connaissances tout au long du cours à son rythme tout en veillant à accomplir les différentes activités et tâches qui lui seront demandées.

   À partir de là, nous avons conçu un scénario pédagogique simple et souple qui a connu des régulations en chemin.

Tableau 1 : Exemple de scénario pédagogique pour un cours d'arbitrage en basket-ball.

 

Semaine 1

Semaine 2

Semaine 3

Semaine 4

Semaine 5

Semaine 6

Activités Familiarisa-
tion avec la plate-forme
module 1 module 2 module 3 module 4 Évaluation
Règles du jeu Mécanique d'arbitrage Officiels de table  
Cours (texte, PPT, vidéos et ressources en ligne) X X X X X  
Forum de discussion X X X X X  
Chat X X X X X  
FAQ (foire aux questions)            
Agenda X X X X X  
Test de fin de module   X X X X  
Test de fin de formation           X
Questionnaire d'évaluation           X

   Dans ce scÚnario, il est question du déroulement temporel des différents modules en relation avec les activités pédagogiques programmées. Il se déroulera ainsi sur six semaines et reposera sur des activités d'évaluation et des travaux collaboratifs et de communication synchrone et asynchrone.

   Chaque semaine est consacrée à un module avec une ouverture entre les modules permettant ainsi aux apprenants le va-et-vient entre les différents modules et les différentes unités et selon leur disponibilité.

   Ce scénario a connu des réajustements en chemin, le cas de l'arbitrage en volley-ball par exemple. Étant donné que le tuteur avait un engagement à l'extérieur du pays et n'arrivait pas à se connecter à la plate-forme, nous avons décidé de prolonger la durée de formation et de retarder d'une semaine la date de l'évaluation pour ce cours.

   Afin de faciliter la mise en oeuvre de ce scénario et faciliter le travail de tutorat, nous avons regroupé les bénéficiaires en 9 groupes ; chaque groupe est inscrit dans un cours bien déterminé et bénéficie d'un tutorat, ce qui donne lieu à 9 cours encadrés par 9 tuteurs.

   Il est à signaler que le cours du rugby arbitrage n'a pas été programmé pour cette session de formation pour des aspects organisationnels.

L'évaluation

   L'évaluation formative que nous avons prévue à la fin de chaque module (sous forme de QCM) avait pour finalité d'évaluer le degré d'acquisition des enseignants du cours et de vérifier si les objectifs avaient été correctement atteints. Cette méthode pédagogique leur permet de s'auto-évaluer en ayant la note sur la réponse et, au cas où celle-ci est erronée, l'application les renvoie vers la partie du cours qui correspond à la réponse correcte. Grâce à cette méthode, les formateurs ont une idée précise du niveau des bénéficiaires et procèdent à des régulations et effectuent des réajustements via les forums de discussion et les différentes séances de chat programmées.

   Quant à l'évaluation sommative de fin de formation (sous forme de QCM), elle avait pour objectifs de mesurer le degré des acquis au regard des objectifs de formation de chaque module. Cette évaluation comptait pour 80 % de la note finale, alors que les 20 % restants portaient sur d'autres critères notamment l'assiduité, la participation active aux différentes activités programmées, principalement le forum de discussion, l'email et le chat.

   Par ailleurs, un questionnaire d'évaluation finale de la formation nous a permis de sonder les acquis sur le contenu, la satisfaction, la perception concernant l'organisation technique et pédagogique de la formation ainsi que les besoins exprimés pour d'éventuelles suites à la formation. Les résultats de cette évaluation seront présentés dans un prochain article.

Quelques résultats préliminaires

   L'un des principaux avantages de Moodle est sa capacité de générer des rapports qui tracent l'historique de toutes les actions des participants effectuées sur la plate-forme. Ainsi, nous avons pu extraire un certain nombre d'informations comme le nombre de consultations, l'heure et la date des consultations, l'adresse IP, le type d'actions réalisées... Ces données nous ont permis d'avoir des indicateurs de participation.

Tableau 2 : La répartition des inscrits par sport et par domaine.

Sport Domaine Nombre de candidats au départ Nombre d'enseignants qui ont confirmé leur inscription Pourcentage des inscrits par rapport au nombre de candidats
Football Arbitrage 40 31 77,5
Entraînement 41 37 90
Basket-ball Arbitrage 38 26 68
Entraînement 44 42 95
Volley-ball Arbitrage 38 35 92
Entraînement 41 38 93
Hand-ball Arbitrage 37 27 73
Entraînement 41 35 85
Rugby Arbitrage 23 15 65
Total 343 286 83

   Nous constatons que le nombre de personnes réellement inscrites est de 286, soit un taux de déperdition d'environ 17 %. La cause principale de cette déperdition est due essentiellement à des erreurs dans les adresses e-mail des participants, et ce malgré la vérification préalable par téléphone et par messagerie électronique de ces adresses avec les chefs des bureaux de sport appartenant aux directions provinciales du Département de l'Éducation nationale.


Figure 4 : Le nombre d'inscrits en arbitrage par module et par sport.


Figure 5 : Le nombre d'inscrits en entraînement par module et par sport.

   À partir des deux graphiques précédents nous constatons qu'il y a un intérêt particulier pour le basket-ball, le volley-ball, le football et le hand-ball, ce qui reflète en quelque sorte le poids de la pratique de ces sports dans le milieu scolaire.

   Nous constatons également que le nombre d'inscrits fluctue d'un module à l'autre, mais il reste très important dans le premier module.


Figure 6 : La répartition des bénéficiaires de la formation par région.

   Les régions de Casablanca Settat (18,53 %), de Benimellal Khenifra (14,15 %) et de Fès Meknès (12,68 %) viennent en tête des AREF dont les enseignants ont bénéficié de cette formation.

Tableau 3 : Bilan de la formation.

Sport Domaine Nombre de personnes qui ont passé le test final (QCM) Nombre de personnes qui ont réussi la formation Taux de réussite en %

Football

Arbitrage

25

21

84

Entraînement

37

26

70

Basket- ball

Arbitrage

24

22

92

Entraînement

27

27

100

Volley-ball

Arbitrage

33

27

82

Entraînement

26

25

96

Hand-ball

Arbitrage

25

23

92

Entraînement

35

26

74

Rugby

Arbitrage

10

8

80

Total 242 205 85

   Nous avons enregistré un taux intéressant de personnes qui ont passé le test final (85 %) et ont suivi la formation du début jusqu'à la fin, si l'on compare les 242 personnes qui ont passé le test final par rapport aux 286 qui ont confirmé leur inscription.

   Nous constatons également qu'il y a eu un taux de réussite très important de l'ordre de 85 %.

   À travers cet article, nous avons pu confirmer notre hypothèse de départ qui stipule que la formation à distance constitue une réponse adéquate à la problématique de la formation continue des enseignants de l'EPS et une alternative avantageuse en termes de coûts, d'économie de temps et d'énergie. En effet, la formation à distance nous a permis de relever le défi de la formation continue de cette catégorie d'enseignants et de surmonter les contraintes liées à la formation en présentiel. Nous avons misé sur les choix technologiques, pédagogiques et organisationnels pour réussir notre dispositif de formation, c'est pourquoi nous avons pu gagner en termes de temps, d'efforts et de coûts si l'on exclut les dépenses minimes relatives aux indemnités des tuteurs.

Conclusion

   Dans cet article nous avons essayé d'exposer les principes de base de notre projet de formation continue à distance en faveur des enseignants de l'EPS au Maroc. Ce dispositif qui se veut un outil innovant de formation continue permettant d'actualiser et d'approfondir leurs connaissances et d'améliorer leur rendement professionnel tout en surmontant les contraintes socio-organisationnelles, spatio-temporelles et financières.

   Nous souhaitons à travers ce dispositif créer une communauté d'apprentissage autour de la thématique du sport scolaire favorisant ainsi la communication, le travail collaboratif et le partage des expériences et des bonnes pratiques innovantes dans ce domaine.

   Nous avons donné la priorité dans ce projet pilote aux sports collectifs, d'autres sports pourraient être intégrés dans les prochaines sessions, comme il pourrait s'étendre aux autres cadres du sport scolaire et dans différentes thématiques. Nous souhaitons également dans la prochaine session intégrer des séances pratiques en complément à la théorie et en réponse aux besoins exprimés par les enseignants.

   Il est à noter que la finalité de ce projet, à long terme, est de promouvoir le sport scolaire mais aussi le sport civil en mettant à sa disposition des cadres qualifiés. Il s'agit là d'une volonté de passer d'une formation certifiante à une formation diplômante en collaboration avec les fédérations sportives.

Nezha Zahir,
doctorante à la Faculté des Sciences de l'Éducation
Mohamed Farid Dadouchi,
professeur de l'enseignement supérieur,
Directeur de la Promotion du Sport Scolaire.

Cet article est sous licence Creative Commons (selon la juridiction française = Paternité - Pas de Modification). http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/fr/

Bibliographie et Webographie

Benraouane Sid Ahmed. (2011). Guide pratique du e-learning : conception, stratégie et pédagogie avec Moodle. Dunod.

Caraguel Valérie. (2013). Appropriation des technologies et apprentissage dans un environnement en e-learning : le rôle du tutorat en ligne. Thèse pour l'obtention du doctorat en sciences de gestion.

Commission Spéciale d'Éducation et de Formation (1999). Charte nationale d'éducation et de formation. Rabat.

Conseil Supérieur de l'Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique. (2016). Pour une École de l'équité, de la Qualité et de la Promotion : Vision Stratégique de la Réforme 2015-2030.

Favier Marc, Kalika Michel, Trahand, Jacques. (2004). E-learning/e-formation : implications pour les organisations. In : Système d'information et management, vol.9, n°4.

Grosbois Muriel. (2007). Didactique des langues et recherche expérimentale. In : les Cahiers de l'Acedle, numéro 4.

Jézégou Annie. (2010). Créer de la présence à distance en e-learning : Cadre théorique, définition, et dimensions clés in : Distances et savoirs, 2 (Vol. 8).
http://www.cairn.info/revue-distances-et-savoirs-2010-2-page-257.htm.

Lando, Pascal. Progetto. (2004). Une méthode de conception de gabarits de scénarios pour activités pédagogiques collectives distantes à base de projets. DEA Sciences et technologies de l'Université de technologie de Compiègne.
http://home.mis.u-picardie.fr/~site-ic/site/IMG/pdf/Lando_DEA.pdf

Perret-Clermont, Anne-Nelly. (2000). La construction de l'intelligence dans l'interaction sociale.

UNESCO. (2004). Les TIC et l'éducation dans le monde : tendances, enjeux et perspectives. Paris : UNESCO.

NOTES

[1] Collab est un dispositif de formation continue à distance destiné à l'ensemble de la communauté éducative lancé en 2006.

[2] Il s'agit des Moocs destinés aux enseignants contractuels.

[3] ComPracTICE est une plate-forme de formation à distance destinée aux acteurs pédagogiques marocains exerçant dans le domaine des TIC (Formateurs, experts, innovateurs, débutants...). Elle vise à assurer un suivi et un échange durable entre les pairs permettant ainsi le perfectionnement d'usage des TIC dans des situations d'apprentissage et une capitalisation des connaissances.

[4] MOOC GenieTICE est une formation de type Mooc (Massive, Online, Open, Courses) qui s'adresse à tous les enseignants marocains qui veulent se former à l'intégration des TICE.

[5] SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) ou en français (Forces, Faiblesses, Opportunités, Risques) est une méthode d'analyse de l'environnement interne et externe de l'organisation.

[6] Le modèle ADDIE (Analyse, Design, Développement, Implémentation, Évaluation) est le modèle historique de l'ingénierie de formation qui a inspiré plusieurs autres modèles d'ingénierie e-learning.

[7] Ces experts sont des enseignants et inspecteurs de l'Éducation Physique et Sportive (EPS) actifs dans des fédérations sportives.

[8] Moodle, est l'abréviation de Modular Object-Oriented Dynamic Learning Environment (environnement d'apprentissage dynamique et modulaire, orienté objet). C'est une plate-forme d'apprentissage en ligne de philosophie socio-constructiviste.

[9] Moodle Statistics 2017. Récupéré du site : https://moodle.net/stats/

haut de page
Association EPI
Novembre 2017

Accueil Articles